Descriptions-exemples du jeu en Asie an 925

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Descriptions-exemples du jeu en Asie an 925

Message  Syllas le Mar 6 Nov - 20:41

Extrême-orient – cultures


Carte de l'extrême-orient

Coréenne
Nippone
Chinoise
Indochinoise
Insulindienne
Tibéto-birmane
Sibérienne
Pacifique


Coréenne :
La Corée est une péninsule située entre la Chine et l'archipel japonais, et a été soumise deuis longtemps à l'influence culturelle de la cour impériale chinoise. Néanmoins, jusqu'ici la région est demeurée indépendante, sous la férule du puissant royaume de Silla, établi dans le sud de la péninsule et dont la prospérité a brillé pendant plusieurs siècles. Toutefois, cette période est désormais terminée, et son autorité s'est morcelée : les îles de Cheju et d'Usan échappent depuis longtemps à son contrôle, tandis que dans l'ouest et le nord, les vassaux rebelles d'Hubaekje, Goguryeo et de Balhae sont militairement bien supérieurs à Silla.
Culturellement, la Corée est profondément marquée par l'emprunte chinoise, ayant adopté de nombreuses coutumes du grand frère voisin, notamment l'écriture, le système politique et la religion bouddhiste. Leur économie est solide, basée sur une riziculture de qualité et une pêche efficace, tandis que l'artisanat, centré sur les villes du sud, a déjà fait montre de sa qualité.
Malgré cela, les spécificités coréennes demeurent, et les coréens sont un peuple ingénieux et capable, malgré leurs divisions. L'unification de leur nation sera la première priorité avant de prendre d'autres voies.

Animal national : Phenix



Nippone :
L'archipel nippon est connu sous de nombreux noms, le plus ancien étant « le pays du soleil levant ». Les chinois le nomment Wa, tandis que le souverain lui-même règne sur une entité connue encore sous le nom de Yamato. La culture japonaise est moins ancienne que celle de ses voisins immédiats, la Corée et la Chine, mais a déjà connu un établissement ferme. L'empereur du Japon est le descendant direct d'Amasterasu, la déesse du soleil, et règne sur un pays soigneusement divisé en provinces, selon le modèle chinois. Son autorité est absolue, même s'il lui arrive d'en déléguer une partie aux régents portant les titres de Sessho et Kampaku dans l'administration civile, ou alors son autorité militaire au général chargé de la frontière nord, le Shogun. Ce dernier a un rôle important : il défend le pays contre les incursion des indigènes du nord de l'île d'Honshu, les emichis, et ceux d'Hokkaido, les aïnous. Depuis des siècles, le peuple de Yamato a progressivement rejeté ces tribus vers le nord, et menace leur indépendance, excitant leur fanatisme. Mais, guidé par Amasterasu et Bishamonten, le dieu de la guerre, les japonais sont certains de la victoire finale.
Culturellement, le Japon présente un mélange assez unique : le polythéisme nippon, le shintoisme, est très fort : l'empereur est le prêtre suprême, tandis que les temples shintos couvrent le pays. La cohabitation avec le bouddhisme, arrivé de Chine et de Corée, n'est pas problématique, et les deux religions sont progressivement devenues des pilliers de l'Etat. L'economie japonaise se base sur la culture du riz dans les plaines du sud et les îles de Kyushu et Shikoku, et une petite céréaliculture dans le nord. En plus de cela, la pêche est une ressource vitale des japonais.
Pour se développer davantage, les japonais devront continuer à étendre leur territoire aux dépends des emichis, et aussi moderniser leur Etat, qui conserve pas mal de restes de la structure tribale initiale du Yamato. Toutefois, en ce début de Xème siècle, le Japon est l'une des nations les plus structurées d'extrême-orient.
En plus du Yamato, la culture nippone est également présente dans un certain degré sur les îles Ryukyu, où une culture tribale assez originale s'est développée, vivant de la pêche et du commerce en mer de Chine. Qui sait comment évolueront Okinawa et les îles alentours ?

Animal national : Grue



Chinoise :
La Chine est le géant d'orient, un empire d'une taille réellement mondiale, un empire qui n'avait d'égal que le califat arabe ou l'empire romain d'orient. Jusqu'à ce qu'il s'effondre : en 907, l'empire Tang qui avait pendant des siècles apporté richesse et puissance au peuple chinois s'est écroulé lors d'une énième révolte militaire, et le pays a sombré dans le chaos. Les chefs militaires locaux du sud ont déclaré leur indépendance, constituant les huit royaumes du sud de Wu, Shu, Jingnan, Min, Han, Wuyue, Chu et Annam. Ce dernier royaume n'est autre que l'ancienne province militaire vietnamienne, malgré tout sous profonde influence culturelle et politique chinoise.
Dans le nord, le cœur de la Chine, les Grandes Plaines baignées par le Huang He, est resté unifié sous la férule des chefs ayant renversé la dynastie Tang, d'abord les Liang Postérieurs, puis les Tang Postérieurs. L'instabilité et le chaos règnent dans la région, et les armées du principal chef de guerre du nord suffisent rarement à tenir la position. Cela d'autant plus que de l'autre côté de la Grande Muraille, les puissants nomades de la steppe, les Khitans, ont établir leur propre empire Liao, et pourraient bientôt décider de faire main basse sur les terres chinoises bien plus riches. Au sud, les royaumes indépendants établis depuis quelques décennies demeurent dynamiques et pourraient décider de s'étendre en profitant des plus désordres dans les plaines du nord.
Malgré le chaos qui règne en Chine, elle reste la région la plus riche et la plus puissante d'Asie. Dans le monde, seuls deux empires plus forts existent, celui des Byzantins et celui des tulonides. La puissance. La culture et la science chinoise sont parmi les plus brillantes du monde, un exemple splendide pour les nations des alentours. L'économie chinoise est à cette mesure : une riziculture extrêmement sophistiquée, associée à une céréaliculture de qualité dans le nord. Les villes chinoises, les plus peuplées du monde – dont Chang'an, la capitale Tang, avec son million d'habitants – produisent des marchandises uniques, ainsi que des palais magnifiques. Pour ce qui est des armées – elles sont redoutables. Basées sur une infanterie de masse équipée d'armes modernes, ntoamment des arbalètes à répétition, des épées d'acier et des instruments pyrotechniques, elles ne craignent réellement que la fureur incontrôlée des cavaliers de la steppe.
La Chine est divisée, et en proie à une terrible guerre civile. Toutefois, elle reste le cœur de l'orient. Quel sera son avenir ?

Animal national : Dragon



Indochinoise :
L'Indochine est la grande péninsule située au sud de la Chine, séparée de celle-ci par le Fleuve Rouge. Couverte d'épaisses forêts tropicales et sillonnée de fleuves profonds, c'est une terre riche en fruits, gibier et produits agricoles, mais aussi en minerais et bois précieux. Le commerce a toujours été naturel chez les indochinois, qui échangent avec l'Inde, la Chine, Java et Sumatra.
Par le passé, un grand empire est né ici, celui de Chenla, toutefois ce temps est désormais révolu, car une nouvel empire est en marche, celui du peuple khmer, essaimant depuis leur glorieuse capitale d'Angkor. Désormais, les autres royaumes de la région, Champa, Lavo, Harifunchai, ainsi que les tribus laos craignent pour leur indépendance. Mais ça n'est pas tout : dans le sud, l'empire déclinant de Sri Vijaya continue de fermement contrôler la péninsule malaise, tandis qu'au nord, les royaumes d'Annam et de Pagan sont forts et structurés, et pourraient décider de s'opposer par la force à l'impérialisme khmer.
La société indochinoise est basée sur l'influence double de la culture chinoise et indienne. Ainsi, la religion d'Etat khmer et des royaumes voisins est l'hindouisme, raffiné et sophistiqué. La constitution en royaume a été influencée elle par l'idéologie absolutiste chinoise. L'économie locale est basée sur les échanges des richesses de la terre et des forêts, et pourrait gagner à développer le rôle d'intermédiaire entre l'Inde et la Chine au dépend du Sri Vijaya.
Les fortunes des khmers semblent brillantes ; l'ambitieux parviendra-t-il à s'imposer en extrême-orient ?

Animal national : éléphant


Insulindienne :
L'Insulinde est le nom d'une vaste région d'îles tropicales située au sud de l'Indochine, située entre l'océan Pacifique et l'océan Indien. Ces vastes îles volcaniques sont couvertes d'épaisses forêts primaires aux richesses innombrables, mais également de champs prospères et de montagnes splendides. Les sortes d'habitants sont aussi nombreuses que les facettes de ce territoire : outre les tribus indigènes des montagnes et des forêts, les populations de la plaine sont un brassage culturel de malais, d'hindous et d'orientaux.
L'empire le plus puissant de la région est celui connu sous le nom de Sri Vijaya, un royaume sous influence culturelle hindoue, fondé au VIIème siècle sur la côte est de Sumatra, et qui s'est rapidement étendu jusqu'à comprendre la majorité de cette île, ainsi que les territoires voisins de Malaisie, de Borneo et de Java. Sa force était basée sur la richesse du commerce entre l'Inde et la Chine, qu'il contrôlait, et sur la solidité d'une armée et d'une flotte bien organisées. Toutefois, l'autorité suprême du Sri Viyaja est désormais en déclin : la corruption, la création de nouveaux Etats en Indochine et l'effondrement de la Chine menacent de ruine ce royaume. De plus, à Java, les souverains locaux, jadis encore sujets de l'empire, sont désormais indépendants, à la tête de royaumes de la très peuplée île de Java, et pourraient menacer par le sud la suprématie du Sri Vijaya.
Le vieil empire demeure formidable, mais son déclin a débuté. Ses dirigeants parviendront-ils à y mettre un terme ? Ou alors les jeunes et dynamiques rajahs hindouisés de Java vont-ils s'établir comme nouveau pouvoir dans le sud ?

Animal national : tigre



Tibéto-birmane :
Malgré la forte ressemblance entre les langues du Tibet et de Birmanie, ces deux régions possèdent de nombreuses différences. Le Tibet, le « toit du monde », abritait jadis le puissant empire tibétain, qui a imposé sa loi sur les contreforts de l'Himalaya, et défié depuis cette forteresse naturelle l'autorité de l'empereur Tang de Chine. Mais ce temps est révolu : les guerres civiles au sein de l'empire l'ont divisé en quatre royaumes tribaux dans les principales régions du cœur du pays. Cette division cause de nombreuses pertes de pouvoir et d'autorité, ainsi qu'une sensible baisse des revenus en provenance du commerce entre les vallées du Gange et les régions occidentales de Chine, sans parler évidemment de la richissime route de la Soie. La destinée du Tibet dépendra de sa capacité à se réunifier et à s'étendre au-delà des pauvres vallées himalayennes.
Un autre royaume de culture tibéto-birmane est le royaume de Nanzhao, situé au sud-ouest de la Chine dans les vallées du Yunnan. Cet état sinisé a jusqu'ici réussi grâce à sa situation géographique et au courage de ses soldats à repousser toutes les tentatives chinoises de les annexer. Son agriculture prospère et la guerre civile éprouvant les terres de Chine pourraient être l'occasion de s'étendre davantage.
Enfin, la troisième région importante est la Birmanie, où deux puissants royaumes se sont installés dans la vallée du fleuve Irrawaddy. Grâce aux riches terres agricoles de la vallée et aux apports culturels et économiques chinois comme indiens, le royaume de Pagan a prospéré pendant plusieurs années, jusqu'à couvrir la majorité de la région. Seul échappe encore à son autorité le royaume de Thaton, de l’ethnie Mon. Pagan pourrait rapidement gagner en pouvoir, et devenir un rival pour les puissances de la région, les gouverneurs chinois du sud et le jeune empire khmer.

Animal national : Paon

_________________
[img][/img]

Vanitas vanitatum - La gloire est le soleil des morts. (Balzac)

Shikata ga nai

Syllas
Admin

Messages : 2300
Date d'inscription : 22/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://yearsofglory2.forumculture.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Descriptions-exemples du jeu en Asie an 925

Message  Syllas le Lun 19 Nov - 15:34

Description de nations


Trouvez à la suite la description de certaines des nations principales d'Un Empire sous le Ciel, classées par région.

Types de jeu:

Offensif: Une nation qui n'arrivera à rien si elle ne prend pas les devants et s'étend rapidement.
Défensif: une nation qui a tout intérêt à se concentrer sur la stabilisation de son pouvoir, et à attendre que d'autres se soient épuisés pour les attaquer et les annexer.
Polyvalent: Jeu pouvant exiger de rapidement passer d'un type à l'autre.

Chine


Liao:

Dynastie Liao
Difficulté de jeu: 5/10
Type de jeu: Offensif
Description:
Les khitans étaient jusqu'il y a quelques décennies l'un de ces rudes peuples nomades de la steppe, vivant de l'élevage, du commerce et du pillage. Mais sous le grand chef Abaoji, ils ont submergé le sud de la Mandchourie, rejeté les coréens vers le sud, et, prenant avantage de la guerre civile dans le nord de la Chine, se sont emparés Préfectures de Zhili en contrepartie de leur aide au nouvel empereur Tang, qui est par conséquent leur obligé. Une fois ces riches terres conquises, Abaoji a entrepris un ambitieux programme de réformes administratives et économiques, propulsant son peuple de la steppe aux raffinements de la société chinoise. Mais cela ne signifie pas qu'il a l'intention de s'en tenir à cela: l'armée Liao est une force qui n'a pas encore trouvé d'égal, sûrement pas parmi les paysans conscrits levés en masse dans les Plaines Centrales chinoises, ou même chez les rues guerriers des montagnes coréennes. Certainement, les voisins des khitans ont des jours sombres devant eux...

Tang:

Dynastie Tang postérieure
Difficulté de jeu: 6/10
Type de jeu: polyvalent
Description:
Malgré son nom, cette dynastie n'a pas de rapports avec l'ancien et glorieux empire Tang; un usurpateur règne depuis Luoyang, dans le palais des anciens empereurs, et a réussi tant bien que mal à assurer son contrôle sur les plaines centrales, la région la plus riche et la plus peuplée de la Chine. Malheureusement, ce contrôle est très relatif: les chefs de garnison ont tendance à se conduire de plus en plus en dirigeants indépendants, les brigands sont partout, et les voisins de Tang sont agressifs. Ainsi, les anciennes provinces du sud de l'empire ont depuis longtemps fait sécession, et sont à présent solidement contrôlées par des chefs locaux, et hors de portée pour l'instant. Shu et Wu, notamment, représentent des menaces claires. Mais le plus grand danger provient du nord: là, un peuple féroce de la steppe, les Khitans, a submergé les Seize Préfectures du Hebei, dont la ville de Ji (Beijing), et ce puissant empire militariste qui s'est donné le nom de Liao a par dessus le marché été essentiel à la prise de pouvoir de l'actuel empereur Tang aux dépends du précédent empereur des Liang. Et les Liao ne vont pas hésiter à exiger le remboursement de cette dette...
Pour contrer cela, les Tang disposent avant tout des inépuisables réserves fiscales et humaines des plaines centrales, et d'une armée dont le coeur, les régiments de la capitale, demeure inégalé. Toutefois, il va falloir faire preuve d'une grande prudence afin de triompher...

Wu:

Wu
Difficulté de jeu: 5/10
Type de jeu: offensif
Description:
Wu est un Etat ayant émergé de l'effondrement de l'empire Tang, centré sur la basse vallée du Yangtzé. A ce titre, il possède les grandes richesses agricoles et commerciales de la région, ainsi que la tradition d'indépendance des seigneurs de Wu, comme du temps lointain des Trois Royaumes. En tant que deuxième royaume le plus peuplé de Chine, Wu représente la principale barrière à l'expansion vers le sud de Tang, et à ce titre devra toujours garder une solide garde sur les rives du fleuve Yangtzé. Sa position étirée vers le sud exigera également d'établir des accords avec les royaumes voisins, voire de les annexer si cela s'avère nécessaire. Le potentiel économique et militaire de Wu est fort; il ne manque que le potentiel chef pour l'utiliser.

Grand Shu:

Grand Shu
Difficulté de jeu: 5/10
Type de jeu: Défensif
Description:
La terre de Shu couvre l'ancien royaume de Shu des Trois Royaumes, dans le bassin du Sichuan, au sud-ouest de la Chine. C'est une terre extrêmement fertile, encerclée de montagnes riches en minerais et en bois rares, dont l'accès est défendu par des passes soigneusement fortifiées. Sa capitale, Chengdu, est une des plus grandes cités chinoises du sud, et une grande ville des arts et de la culture. Ayant obtenu son indépendance après l'effondrement de la cour Tang, Shu s'est imposé comme une force de taille à tenir en respect les Tang, même si sa population trop faible l'empêche pour l'instant de passer à l'offensive dans les Plaines Centrales. L'empereur de Shu devra se concentrer sur la défense des passes montagneuses et de la région nordique de Hanzhong, qui est la clé de son territoire, tout en s'étendant vers le sud, aux dépends des peuplades Miao des montagnes, et du royaume sinisé de Nanzhao.
Shu est fort et prospère, un dirigeant sage saura en tirer avantage!

Han du sud:

Han du sud
Difficulté de jeu: 4/10
Type de jeu: Polyvalent
Description:
Ce royaume s'est formé à l'embouchure du Fleuve des Perles, dans le sud de l'ancien empire Tang, dans une région connue pour ses forêts épaisses et ses produits exotiques. Le gouverneur de la région, puissant seigneur responsable de la protection de la frontière sud, est devenu un souverain indépendant, et a étendu son influence vers le nord. Si Guangzhou n'est pas une ville aussi grande et connue pour sa culture que le sont les cités du nord, elle demeure une ville dont la grande richesse est fondée sur le commerce des essences rares et des produits d'Indochine et d'Insulinde.
A l'avenir, il devra continuer à assurer sa sécurité vis-à-vis du puissant royaume de Wu dans le nord, si nécessaire en s'alliant aux petits royaumes de Min et Wuyue au nord-est, voire en les annexant. Une autre voie pourrait être de prendre le contrôle de l'Annam, à l'ouest, que jadis le roi des Han du sud contrôlait mais qui s'est lentement émancipé, et de Chu, au nord-ouest, afin de devenir une des forces majeures de la Chine. Enfin, une troisième possibilité serait d'user du commerce et de la force afin de se tailler un empire dans les îles outre-mer, y apportant la vraie civilisation. Nombreuses sont les possibilités offertes à la cour de Guangzhou, et seul l'avenir dira quel sera la meilleure.

Autres factions chinoises:


Annam
Difficulté de jeu: 5/10
Type de jeu: offensif



Chu
Difficulté de jeu: 6/10
Type de jeu: offensif



Jingnan
Difficulté de jeu: 8/10
Type de jeu: polyvalent



Wuyue
Difficulté de jeu: 6/10
Type de jeu: défensif



Min
Difficulté de jeu: 7/10
Type de jeu: défensif

_________________
[img][/img]

Vanitas vanitatum - La gloire est le soleil des morts. (Balzac)

Shikata ga nai

Syllas
Admin

Messages : 2300
Date d'inscription : 22/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://yearsofglory2.forumculture.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum