Ministère des finances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ministère des finances

Message  Royaume de Hongrie le Jeu 17 Mai - 8:50


En ce lieu, le Roi consultera ses ministres afin de connaitre l'état des finances du Royaume

Royaume de Hongrie

Messages : 302
Date d'inscription : 09/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ministère des finances

Message  Royaume de Hongrie le Sam 19 Mai - 0:50

Année 1933:
Année 1933

Gains financiers:
- 62 164 de revenus.
- 1 313 grace à la vente de pétrole aux Yougoslaves et Tchécoslovaque.
- 2 800 grace à la vente de pétrole aux français.
- 500 grace à la vente de pétrole aux Japonais.
- 20 831 grace à la vente de pétrole aux Britanniques.
- 940 grace à la vente d'un navire aux Péruviens.
- 1 000 grace à la vente d'un navire aux Britanniques.

Dépenses financières:
- 2 200 leilei pour l'entretien de notre flotte.
- 500 lei pour les messages concernant l'acceuil des juifs allemands en Roumanie.
- 38 000 lei pour l'achat de PI à l'URSS.
- 20 000 lei pour la mise en place du decret et de la lutte anti-corruption.
- 15 000 lei pour la mise en place du décret et la promotion de l'éducation.
- 8 848 lei pour la mise en place de zones franche en Valachie et Transylavenie afin stimuler les investisseurs privés.
Total des dépenses: 89 548 lei.

Balance économique: 89 548 - 89 548= 0 lei.



Gains en puissance industrielle:
- 44 133 075 de production roumaine.
- 25 000 000 acheté à l'URSS.
- 71 000 grace à la vente d'un navire aux Péruviens.
- 100 000 grace à la vente d'un navire aux Britanniques.
- 400 000 grace à la vente de nos croiseurs légers restant au Japon.
- 150 000 grace à la vente de nos détroyeurs, barges de transport et croiseur léger auxiliaire à l'URSS.

Dépenses industrielles:
- 35 000 000 pour le recrutement de nos armées (100 blindés et 100 infanterie).
- 4 000 000 pour la mise en place du décret de la lutte anti-corruption.
- 30 000 000 pour la mise en place du décret et la promotion de l'éducation.
- 954 075 pour la mise en place de zones franche en Valachie et Transylavenie et stimuler les investisseurs privés.
Total de dépenses: 69 954 075 PI.

Balance industrielle: 69 954 075 - 69 954 075 = 0 PI.


Production pétrolière: 4 200.
Utilisation au sein du pays: 22 .(pour la flotte)
Vente:
- 350 aux Yougoslaves et Tchecoslovaques à un taux de 3,75$/unité.
- 400 aux Français à un taux de 7$/unité.
- 50 aux Japonnais à un taux de 10$/unité.
- 2 000 aux Britanniques à un taux d'environ 10$/unité.

Balance pétrolière: 2 378.

Année 1934:

Année 1934

Gain financier:
-78 252 leide revenus.
-16 088 lei de trésor.
- 40 000 lei grace à la vente de 4 000 unités de pétrole au Japon.
Total des gains: 134 340 lei.

Dépenses financière:
- 22 500 lei pour l'entretien de nos 100 régiments d'infanterie.
- 2 200 lei pour l'entretien de notre flotte.
- 750 lei pour les connexions ferrovières avec la Yougoslavie et la Tchecoslovaquie.
- 900 lei pour l'application du programme scolaire et du Roman National.
- 250 lei pour lutter contre le commerce illégal de cartes d'identité.
- 16 000 lei pour le paiement des PI achetés à l'Allemagne.
- 28 500 lei pour la construction d'autoroutes et chemins de fer à travers tout le pays.
- 10 000 lei pour la mise en place et le développement du groupe Dacia.
- 16 000 lei pour l'achat à l'Allemagne de PI.
- 27 000 lei pour le remboursement de la moitié de l'achat de PI à l'URSS.
- 3 750 lei pour la mise en place d'un réseau cohérent de stations service.
- 6 490 lei pour la mise en place d'une bourse d'étude pour les élèves défavorisés.
Total des dépenses: 134 340 lei.

Balance économique: 134 340 - 134 340= 0 lei.


Gain en puissance industrielle:
- 48 320 879 de production roumaine.
- 30 000 000 achetés à l'URSS.
- 9 000 000 achetés au Reich allemand.
- 3 000 000 échangés à la Tchécoslovaquie.
- 2 000 000 échangés à la Yougoslavie
Total des gains en PI: 92 320 879.

Dépenses industrielles:
-250 000 pour les connexions ferrovières avec la Yougoslavie et la Tchecoslovaquie.
-5000 pour l'application du programme scolaire et du Roman National.
- 74 000 000 pour la construction d'autoroutes et chemins de fer à travers tout le pays.
- 13 000 000 pour la mise en place et le développement du groupe Dacia.
- 5 000 000 pour la mise en place d'un réseau cohérent de station service.
- 65 879 don à la Petite Entente.
Total des dépenses: 92 320 879.

Balance industrielle: 92 320 879 - 92 320 879= 0 .


Production pétrolière:
- 4 200 de production roumaine.
- 2 378 de réserve
Total: 6578 unités.

Dépenses pétrolières:
- 22 pour l'entretien de la flotte.
- 4 000 au Japon.
- 250 pour la mise en place d'un réseau cohérent de station service.
Total: 4 272 unités.

Balance pétrolière: 6 578 - 4 272 = 2 306 unités.


Année 1935:
Année 1935

Gains financiers:
-88 910 lei de revenus.
-16 000 lei de trésor.
- 4 490 lei de crédit français
Total des gains: 104 910 lei.

Dépense financière:
- 48 400 lei pour l'entretien de nos armées (30 000 lei pour les 100 régiments d'infanterie, 18 000 lei pour l'entretien de 50 régiments de blindés et 400 lei pour nos 11 vedettes).
- 500 lei achat de 10 escradrilles à la Tchecoslovaquie.
- 5 000 lei entretien des 10 escadrilles.
- 9 000 lei pour l'augmentation de la taille des mines dans les monts Apuseni et des Carpates (centres miniers à Gyuleafehervar, Koloszwar et Arad) et l'amélioration des réseaux économiques de distribution.
- 1 000 lei pour la mécanisation de l'agriculture.
- 5 500 lei pour le regroupement des parcelles.
- 8 000 lei pour le développement de l'industrie agro-alimentaire.
- 8 000 lei pour développer tout un appareil de propagande autour de Traian Cortulu (ouvrier en siderurgie héroique).
- 10 000 lei pour des subventions accordés à l'industrie roumaine afin d'assurer son développement.
- 2 000 lei pour l'achat de PI à la Turquie.
- 12 000 lei pour faire venir en Roumanie des Juifs Allemands et Autrichiens, en faisant prévaloir la Roumanie comme terre d'asile.
Total des dépenses: 109 400 lei.

Balance économique: 109 400- 109 400= 0 lei.


Gain en puissance indutrielle:
- 54 752 984 de production roumaine.
- 125 000 de stock.
- 1 000 000 en échange avec la Turquie.
Total des gains: 55 877 984 PI.

Dépenses industrielle:
- 100 000 pour l'achat de 10 escradrilles.
- 17 500 000 pour l'augmentation de la taille des mines dans les monts Apuseni et des Carpates (centres miniers à Gyuleafehervar, Koloszwar et Arad) et l'amélioration des réseaux économiques de distribution.
- 10 000 000 pour la mécanisation de l'agriculture.
- 7 000 000 pour le développement de l'industrie agro-alimentaire
- 6 000 000 pour la construction de 20 escradilles de bombardiers légers.
- 15 000 000 pour les subventions accordées à l'industrie roumaine afin d'assurer son bon développement.
- 50 000 pour pour développer tout un appareil de propagande autour de Traian Cortulu (ouvrier en siderurgie héroique).
Total des dépenses: 55 650 000.

Balance industrielle: 55 877 984 - 55 650 000 = 227 984.


Production pétrolière:
- 4 200 de production roumaine.
- 2 306 de stock.
Total: 6 606.

Dépenses pétrolière:
- 52 pour l'entretien de nos armées ( 50 pour nos 50 régiments de blindés et 2 pour nos 11 vedettes).
- 20 pour l'entretien de nos 10 escadrilles.
Total: 72.

Balance pétrolière: 6 606 - 72 = 6 534.


Année 1936:
Année 1936

Gains financiers:
-100 394 lei de revenus.
Total des gains: 100 394 lei.

Dépenses financières:
- 61 410 lei pour l'entretien de nos armées (50 régiments de chars, 100 régiments d'infanterie, 10 escadres de chasseurs et 11 vedettes).
- 38 984 leipour le développement industriel.
Total des dépenses: 100 394lei.

Balance économique: 100 394 - 100 394= 0.


Gains en puissance industrielle:
-62 512 696 PI de production roumaine.
Total des gains: 62 512 696 PI.

Dépenses industrielles:
- 62 512 696 pour le développement industriel.
Total des dépenses: 62 512 696.

Balance industrielle: 62 512 696 - 62 512 696 = 0.


Production pétrolière:
- 6 606 de stock.
- 4 200 de production roumaine.
Total: 10 806.

Dépenses pétrolières:
- 52 pour l'entretien de nos armées ( 50 pour nos 50 régiments de blindés et 2 pour nos 11 vedettes).
- 20 pour l'entretien de nos 10 escadrilles.
Total: 72.

Balance pétrolière: 10 806- 72 = 10 734.


Année 1938:
Année 1938

Gains financiers:
-109 116 lei de gains.
-56 246 lei de trésor.
- 4 000 lei de tribut bulgare.
Total: 169 362 lei.

Dépenses financières:
- 73 359 lei pour l'entretien de nos armées ( 34 500 pour nos 100 régiments d'infanterie, 20 286 pour nos 49 régiments de blindés, 4 316 pour nos 150 chasseurs, 13 800 pour nos 20 escadrilles de bombardiers et 460 pour nos 11 vedettes).
- 28 500 lei pour la construction de trois grands complexes industrialo-portuaires.
- 3 000 lei pour des améliorations portuaires supplémentaires.
- 10 000 lei pour le développement du secteur Aeronautique.
- 25 000 lei pour la mise en place de mesures économiques.
- 2 000 lei pour l'achat de 1 000 tonnes bauxite, 1 000 tonnes de zinc, 1 000 tonnes d'opale, 1 000 tonnes de fer ainsi que de 1 000 tonnes de laine de mouton.
- 500 lei pour l'achat de 1 000 tonnes de sucre et de 1 000 tonnes de fonte.
- 15 000 lei pour le développement de l'industrie chimique.
- 12 000 lei pour le développement de l'industrie légère.
- 1 500 lei pour la création de supermarché dans des zones testes.
- 8 503 lei pour le subventionnement de notre industrie légère et lourde.
- 500 lei pour l'achat de 1 000 tonnes de viande sud africaine.
Total: 169 859 lei.

Balance économique: 169 362 - 179 862= -10 500.


Gain en puissance industrielle:
67 598 493 de PI de production roumaine.
18 054 151 de stock.
Total: 85 652 644.

Dépenses industrielles:
- 21 000 000 pour la construction de trois grands complexes industrialo-portuaire.
- 5 000 000 pour des améliorations portuaires supplémentaires.
- 12 000 000 pour le développement Aeronautique.
- 10 000 000 pour le développement de l'industrie chimique.
- 15 000 000 pour le développement de l'industrie légère.
- 2 000 000 pour la création de supermarché dans des zones testes.
- 21 652 644 pour le subventionnement de notre industrie légère et lourde.
Total: 85 652 644 de PI.

Balance industrielle: 85 652 644 - 85 652 644 = 0.


Production pétrolière:
-4 200 de production.
-14 934 de stock.
Total: 19 134.

Dépenses pétrolières:
- 266 pour l'entretien de nos armées (51 pour nos 49 régiments blindés, 22 pour nos 11 vedettes, 17 pour nos 150 chasseurs et 202 pour nos 20 escadrilles de bombardier).
Total: 266.

Balance pétrolière: 19 134 - 266 = 18 868.


Année 1939

Gains financiers:
- 134 117 lei de revenus.
- 4 000 lei de tribut bulgare.
Total: 138 117 lei.

Dépenses financières:
- 10 372 lei de dette.
- 89 306 lei pour l'entretien de nos armées ( 42 000 pour l'entretien de nos 100 régiments d'infanterie, 24 696 pour l'entretien de nos 49 régiments de chars, 5 250 pour l'entretien de nos 150 chasseurs, 16 800 pour l'entretien de nos 20 escadrilles de bombardiers et 560 pour nos 11 vedettes).
- 10 000 lei pour la mise en place d'un projet de recherche scientifique commun avec la Tchecoslovaquie et la Yougoslavie pour le développement technologique de l'industrie.
- 15 000 lei pour un plan de recrutement massif d'enseignant sur le plan national.
- 2 000 lei pour l'achat annuel de 1 000 tonnes bauxite, 1 000 tonnes de zinc, 1 000 tonnes d'opale, 1 000 tonnes de fer ainsi que de 1 000 tonnes de laine de mouton.
- 500 lei pour l'achat annuel de 1 000 tonnes de sucre et de 1 000 tonnes de fonte.
- 500 lei pour l'achat annuel de 1 000 tonnes de viande sud africaine.
- 10 000 lei pour le développement de l'industrie roumaine.
Total: 137 678 lei.

Balance économique: 138 117 - 137 678 = 439 lei.


Gains en puissance industrielle:
- 78 645 649 de production roumaine.
Total: 78 645 649 PI.

Dépenses en puissance industrielle:
- 1 348 498 de déficit.
- 20 000 000 pour la mise en place d'un projet de recherche scientifique commun avec la Tchecoslovaquie et la Yougoslavie pour le développement technologique de l'industrie.
- 1 000 000 pour un plan de recrutement massif d'enseignant sur le plan national..
- 50 000 000 pour le développement de l'industrie.
Total: 72 348 498 PI.

Balance industrielle: 78 645 649 - 72 348 498 = 6 297 151.


Production pétrolière:
-4 200 de production.
-18 868de stock.
Total: 23 068.

Dépenses pétrolières:
- 266 pour l'entretien de nos armées (51 pour nos 49 régiments blindés, 22 pour nos 11 vedettes, 17 pour nos 150 chasseurs et 202 pour nos 20 escadrilles de bombardier).
- 2 500 pour utilisation dans le grand centre de recherche Roumano-Tcheco-Yougoslave.
Total: 2 766.

Balance pétrolière: 23 068- 2 766= 20 302.

Royaume de Hongrie

Messages : 302
Date d'inscription : 09/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum